BOBO SHANTI

Les Bobo Shanti vivent pour réaliser le rêve de Marcus Garvey

Leurs passeports disent qu’ils sont de Trinidad et Tobago, mais l’Afrique est là où ils préfèreraient être.

Les jamaïcains les appellent Bobo Dread, mais à trinidad on les connaît en tant que Bobo Shanti.

Le mouvement Bobo Shanti a été créé en 1958 à Spanish Town, Jamaïque, par Roi Emmanuel Charles Edwards, connu par ses adeptes comme « le Christ Noir ». Les quartiers généraux sont en Jamaïque, et Edwards, bien qu’absent, est toujours considéré comme leur leader spirituel.

L’Organisation s’est répandue à travers les années et désormais se multiplient les nouvelles branches aux Bahamas, Iles Vierges, Ghana, Nigeria, Ethiopie, et Trinidad. La branche de Trinidad est localisée à Wharf Trace, St Joseph.

A Trinidad, il est facile de repérer un Bobo dans la foule .Ils déambulent dans une apparence royale dans leurs turbans aux couleurs vives et leur robes qui descendent jusqu’au sol.

Leur façon de se vêtir unique et leur référence constante à l’Afrique dans leur discours de tous les jours est la manière pour les Bobo Shanti de dire à Trinidad « on n’est que de passage ».

Andre Romeo, 38 ans,un prêtre, dit : « I&I (le mouvement Bobo Shanti) est la continuation du travail de Marcus Garvey pour que l’Afrique soit aux Africains, car nous ne pouvons pas abandonner un continent pour une île. »

Romero est membre de la branche de T&T du Congrès Noir International Ethiopien/Africain.

Marcus Garvey, l’activiste politique jamaïcain, prônait la formation d’une terre Mère Africaine pour les Noirs Américains. Le leader du nationalisme Noir fonda plus tard l’Association Universelle pour le Progrès des Nègres et ses pensées ont influencé le développement du mouvement Rastafari.

Les Bobo Shanti sont décidés à réaliser le rêve de Garvey.

Le noyau dur en est le rêve du rapatriement ou le retour à la terre natale de chacun.

« Les réparations suffiraient après le Rapatriement », dit Romero ; « ce sont les paroles de notre Honorable Prêtre (Emmanuel) ».

Romero dit que Roi Emmanuel a dit un jour à ses adeptes que les réparations devraient être gérées par la banque Ethiopienne puisque c’est le bureau de l’Organisation de l’Unité Africaine.

Les Antilles, ajoute Romero, sont pour leurs habitants originaux- les Amérindiens.

« De la même manière que l’Afrique est climatiquement et géographiquement créée pour le peuple Noir, ici-bas le climat et la géographie sont créés pour les Indiens Arawaks. »

Romero dit que la Suprématie Noire n’était pas raciste et ne doit pas être confondue avec les groupes suprématistes blancs comme le Ku Klux Klan.

La Suprématie blanche dit qu’il faut se débarrasser de tout ce qui n’est pas blanc. Mais la Suprématie Noire vient avec le justice et l’égalité pour tous.

Dans la suprématie blanche il n’y a pas de place pour le marron, le noir ou le jaune. La Suprématie Noire vient avec l’égalité et la justice, la vérité et le droit, l’amour et la vie.

Avant même que le peuple blanc vienne, le peuple Noir gouvernait ce monde. L’Histoire et la Prophétie en témoigneront. (la science l’a elle meme prononcé,les premiers hommmes sont apparu en afrique et plus precisement en ethiopie sont devenus blanc par la suite en migrant vers le monde entier et en s’adaptant aux climat)

Le mouvement Bobo Shanti débuta à Trinidad en 1977 par le biais d’un trinidadien, Imsley Payne.

Le mouvement compte environ 2000 personnes à Trinidad. (…) Les Bobos appartiennent à un des groupes Rastafari de ce pays.

Les principales différences entre les Bobo Shanti et les autres groupes rasta sont : les Bobos ont leur drapeau Rouge jaune vert avec le Rouge en haut. Les autres ont leur drapeau « à l’envers ». les Bobo Shanti gardent le Sabbat, portent la robe et le turban, et gardent les dix commandements.

Les femmes à l’Église portent leurs vêtements jusqu’aux chevilles et couvrent leur tête. Les femmes Bobo Shanti gardent aussi un « principe de purification » de 21 jours, lié à leur cycle menstruel. Cela limite le nombre de femmes qui peuvent interagir avec les hommes et qui peuvent entrer au Tabernacle et participer aux cérémonies.

Romero reconnaît Sizzla comme un Bobo Shanti sérieux mais dit que Sizzla n’est pas High Priest, mais juste Prophète. Les reggae conscient a été associé avec le culte Rasta et Bobo Shanti.

Romero dit qu’il était aux quartiers généraux Bobo Shanti en Jamaïque il y a quelques années quand Capleton et d’autres artistes de reggae ont rendu visite à Roi Emmanuel.

« Le Père leur a montré que les paroles et leurs lyrics sont droites, mais pas divines. Le rythmes est trop rapide. Le reggae est de la culture jamaïcaines. Ces artistes viennent et ils écoutent le prêtre et l’enseignement et le prêche et ils prennent ce qu’ils ont entendu du prêtre pour le mettre sur un rythme reggae. »

Le 2 Novembre, le Congrès tiendra un banquet doré de cérémonie pour marquer le 65ème anniversaire du couronnement de l’Empereur Ethiopien Hailé Sélassie I et de l’Impératrice Menen. Cela se passera au bureau de St Joseph, Wharf Trace, Maracas Valley. Le public est invité et on lui demande de se vêtir avec quelque chose de jaune.

Le Congrès espère rassembler tous les groupes rasta du pays l’année prochaine pour une conférence sur le Rapatriement et d’autres sujets à propos de la foi.
Romero dit : « Pour qu’ils écoutent le Rastaman, nous devons tous venir d’une seule et même voix ».maxresdefault

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s